Ode à ma grand mère

On dirait une petite bonne femme

C’est surtout une grande dame

Un franc parler, tout un passé

Une personnalité à savourer

Des yeux qui pétillent

d’une éternelle jeunesse

Une voix toute gentille

Même sans délicatesse

Mémère, on l’appelle mémère

Une mère de deux portées

Une grand mère de nombreux bébés

Toujours là pour les aimer

A sa manière tout en pudeur

En regards et en douceur

Des petites attentions pour chacun

Des moments partagés, chacun les siens

Le camembert coulant

Et la soupe aux pâtes lettres

Les livres échangés , bouleversants

Et les discussions , sur la vie, l’âme, les êtres

La radio qui crache Nostalgie

Lady leï, Claude François, Dalida

Des dimanches matins de magie

L’odeur de la cuisine et du feu de bois

Sa présence a le secret de m’apaiser

Son regard, sur moi et mes actes

A toujours tant compter

Pourtant , entre nous aucun pacte

Sinon celui tacite de l’amour transgénérationnel

Son pardon et sa bienveillance

Pour elle une reconnaissance, un amour éternel

Malgré mes absences et mes silences

J’ai compris tardivement

Cet amour unique , cette relation atypique

Une grand mère authentique

Comme aucune autre , je n’en veux pas autrement

Merci Mémère, d’être toi,

Avec tes expressions, ton caractère, ton histoire

Je sais que j’ai en moi,

Forcement un brin de toi, une part

Pour te garder à jamais

Si je n’ose pas te le dire

Je peux toutefois te l’écrire

Je t’aime 😘❤️

Une réflexion sur “Ode à ma grand mère

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s