Accrochage, presque délit de fuite involontaire

Septembre, c’est la reprise du suivi psychologique. 4 mois de vacances dans le suivi, à pouvoir dégager du temps et de l’esprit pour vivre, expérimenter et ressentir. Constater ce qui s’améliore ou au contraire ce qui ne va pas. Et quelles expérimentations ! Surtout fin Aout où sur tous les plans la vie m’a prise à la gorge. Fière d’avoir tenu bon. Il n’est jamais trop tard pour grandir et dompter ses angoisses.

Rendez-vous matinal, j’ai presque une heure de trajet à faire de bon matin, comme si j’allais au travail finalement. Le soleil brille, ce sera une belle journée. Il m’éblouit. Je m’engage dans l’anneau minimal du rond point faisant le tour. J’allais me déporter pour sortir sur la voie de droite, mais celle-ci étant encombrée, je décide de passer par la voie de gauche qui mène au tunnel qui me fera éviter le second rond point. Au moment d’accélérer pour prendre mon envahi, j’aperçois à la dernière minute la voiture à l’arrêt qui était dissimulée par les voitures de la voie de droite et par le soleil qui m’éblouit. Je pile. Pour la première fois de ma vie, j’expérimente la voiture glissant sur la chaussée et n’obéissant pas du tout à l’ordre des pédales.

BIM. Impact. Je suis secouée. Le bruit est assourdissant. Je me détache pour descendre, et puis la voiture avance, je ne comprends pas. Après coup, je comprends que ce serait dangereux de s’arrêter là. Elle met son clignotant à droite. Tout va vite, la tête me tourne. Pourquoi s’en va t elle? A quoi cela servait il d’être sur la voie du tunnel si ce n’est pas pour y aller. J’avance surprise, perdue. J’ai l’impression d’être en délit de fuite involontaire.

Je la vois revenir et me suivre. Au moment où je m’insère pour aller sur la rocade, je vois que la conductrice me fait un geste excédé pour que je m’arrête sur la borne d’arrêt d’urgence. Je panique. J’ai honte. Je ne sais quoi dire que faire. Je me sens toujours choquée. Je m’arrête, Warning, je descends. Je lui présente toutes mes excuses. Elle me signale qu’elle aurait apprécié que je la suive quand elle a mis son clignotant. Et là, j’ai encore plus honte de ne pas avoir compris qu’elle cherchait un endroit pour que nous puissions discuter en sécurité. Quelle cruche je fais !

Nous regardons sa voiture. Le bas de caisse est enfoncé, rien de trop grave mais tout de même. Je ne pense même pas à vérifier mon pare choc avant. Nous échangeons nos coordonnées, pressées par nos rdv respectifs.

Lorsque nous nous revoyons pour remplir le constat, elle est compréhensive, je crois que le choc était visible sur mon visage. 700€ pour sa voiture, 2700€ pour la mienne… Vive l’assurance tout risque! Et bonjour la franchise et le malus. 1er accident en tort en 11 ans de permis.

Ca n’arrive pas qu’aux autres, faites attention à vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s