« C’est une chance d’être en sous effectifs » embauches improvisées, flou et dévalorisation de la tâche

Surprise que le reportage ai été fait par BFM… Mais tout de même parlant

Deux poids, deux mesures…
D’un côté, la pression folle d’être à la hauteur, d’être sur tous les fronts, coller aux instructions de l’institution, être irréprochable, avoir la lourde responsabilité de former les adultes de demain. Un concours, deux ans minimum de préparations… Et malgré tout ça, pour bon nombre d’entre nous, on se retrouve dans le « métier impossible », en difficultés.

D’un autre, on propose à des gens de se jeter dans le grand bain avec 4 à 5 jours de formations, une semaine avant la rentrée, ou pas… C’est flou. et c’est déjà la situation des contractuels depuis très longtemps. D’être prévenus à la dernière minute. Devoir s’adapter sans être préparé à la réalité.
C’est pas bien précis… Mais ça va aller. Et je ne blâme pas les personnes de bonnes volontés qui souhaitent enseigner au contraire. Juste qu’on ne mets pas en œuvre de quoi leur donner les moyens de réussir et de se sentir bien. Déjà que pour les enseignants en place et ayant passé toutes les étapes, c’est compliqué…

 » C’est une chance d’être en sous effectif, ça donne l’occasion aux gens d’essayer. » Pardon ? Les classes surchargées d’un côté, les fermetures d’un autre. Et puis, dirions nous la même chose pour  d’autres métiers de l’humain comme la médecine?  » Et bien dans 5 jours vous allez pouvoir mener votre première opération au bloc. » Je force le trait… Mais tout de même.

L’avantage dans tout ça, c’est que je vais sacrément relativiser. Donner le meilleur de moi même sans me bousiller la santé. Tant pis s’il y a des failles. Je suis humaine. Pas super woman.
J’ai mon métier à coeur, et je crois que c’est pour cela qu’un jour je le quitterai.

Désolée, fallait que ça sorte. 😅

Sur ce, bonne reprise à tous chers collègues et hauts les cœurs ! Donnons du rêve de la magie et des connaissances à nos petits élèves qui eux, n’ont rien demandé ☀️🙏

4 réflexions sur “« C’est une chance d’être en sous effectifs » embauches improvisées, flou et dévalorisation de la tâche

  1. Latmospherique dit :

    « une chance », ils ne mesurent vraiment pas ce qu’ils disent. J’ai l’impression qu’on fait tout et n’importe quoi en ce moment et ça dévalorise complètement les métiers aussi.
    Sans compter que si une formation existe c’est qu’elle est nécessaire et utile. Former les gens en 4/5 jours c’est insensé!
    En attendant, bonne rentrée!

    Aimé par 1 personne

    • laruchedemel dit :

      Ça m’a fait bondir, il fallait que je relaie. Je ne me sentais pas à la hauteur, dévalorisée, pas aidée ni respectée… Ce reportage me laisse , partagé entre de nombreuses émotions.
      Merci à ceux qui ne se laissent pas avoir et prennent du recul.
      Merci beaucoup et bonne rentrée ou reprise également si ce n’est pas déjà fait depuis un moment

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s