Le bruit de la nuit

Sous la tente médiévale. Bivouac entre amis passionnés.

Je suis seule sur mon lit de camp. J’éteins la lampe de fortune. Très vite mes yeux s’habituent à l’obscurité. La lune presque pleine transperce la toile de sa lumière bleutée.

L’odeur de l’herbe en dessous du lit et des herbes aux notes de plantes aromatiques embaume la tente et recouvre l’odeur du tissu et du bois des poteaux. Mes cheveux sentent encore le feu de bois.

Et la symphonie commence.

La brise dans les hautes herbes frémissantes. Les grenouilles s’en donnant à coeur joie. Les insectes qui bruissent. De l’agitation dans le lac clapotant. La vie nocturne se déploie. Au loin le feu qui crépitent et les voix incompréhensibles.

Je suis là à visiter mentalement les alentours de la tente au fil des sons.

Le bruit de la nuit me happe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s