Les 3 bugs du cerveau

Bientôt 2 ans que je vois ma psy. Le temps passe vite! Bientôt la fin, je le sens aussi. Je sens que j’arrive au bout de ce que je devais trouver dans mon passé. Reste à savoir vivre le présent le plus sereinement possible. Qui a dit que c’était facile ? Personne. Il faut s’adonner à des exercices et des efforts quotidiens pour dompter la pensée en arborescence, les ruminations et les idées en pagaille.

Quel vertige de savoir que désormais, tout est dans ma tête. Coordonner l’orchestre de mes neurones n’est pas une mince affaire.

Et devant ce blocage, cette constatation, la psy me révèle les 3 bugs du cerveau. C’est une question de santé publique, d’assistance à personne en difficultés, je me dois de partager :

Il croit tout sans différence ni recul

Que ce soit une personne qui m’insulte ou que ce soit moi en esprit, le cerveau n’a pas de recul et traite l’information de la même manière. Cela va donc m’impacter aussi fort dans un cas que dans l’autre.

Il faut donc être très vigilant à la façon dont on se parle. Qui ne s’est jamais dit « qu’elle idiot(e) » en faisant une erreur quelconque. Très mauvaise idée, le cerveau le prend directement pour lui. Et ça le plombe !

Alors, le premier exercice ,est d’aiguiser ses pensées à valoriser ce qu’on réussi, ce qu’on aime , de sorte à gagner de la confiance en soi, plutôt qu’à en perdre par sa propre dialectique interne.

Il se concentre sur le négatif

Quelques chiffres pour faire simple : pour une pensée négative, il en faudra trois positives pour contrebalancer. C’est très très tentant de ressasser ce qui ne va pas et se dérouler dans la complainte. Et parfois, soyons honnêtes, ça fait du bien. ça ne dure pas. Le mieux serait de chercher chaque jour à contrebalancer les pensées négatives parfois non conscientisées.

Par phase, quand ça ne va pas, je tiens tous les soirs un petit carnet de gratitude. Plusieurs formules selon le temps et l’humeur :

  • 3 qualificatifs positifs sur moi ou mes réalisations
  • 3 actions que j’ai apprécié réaliser
  • 3 choses positives qui me sont arrivées aujourd’hui
  • 3 choses que j’ai faites pour me faire plaisir

De sorte que, le temps de conscientiser le négatif, il y ai un peu de positif dans chaque journée passée.

Il est feignant et adore les habitudes

En se focalisant sur le négatif, le cerveau créé un chemin bien creusé et ancre cette habitude de mouronner, ressasser, ruminer ce qui ne va pas. Et c’est TRES long d’instaurer de nouveaux chemins vers le positif. Aussi, c’est normal qu’identifier les ruminations néfastes, positiver sa pensée, dépasser les obstacles qui nous bloquent soient difficiles. Le cerveau n’aime pas être perturbé dans son traintrain ronchon.

J’espère de tout cœur que ces informations t’aideront à mieux comprendre les bugs de ton cerveau, travailler sur toi pour plus de douceur et de positivité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s