Canada 6 – Québec et arrivée à Tadoussac , El condor Pasa

Québec, jour 10 le 19/09/2015

Ma musique de voyage, « El Condor Pasa » de Simon & Garfunkel, avec les extraits du film assez sympa mais lourd avec Reese Witherspoon  » Wild » .

Nous avons pris le temps de faire le tour de la ville plusieurs fois, sa citadelle, son château, les petites rues en pente… Québec a un charme fou ! Plus dans son jus que Montréal, avec une identité qui lui est propre. Nous profitons de l’été indien, et les verres en terrasse sentent vraiment les vacances estivales. Il y a des artistes de rue un peu partout.

Une grande surprise nous attend à l’auberge… Notre nouvelle colocataire de chambre doit avoir 80 ans bien tassés. Et elle ronfle affreusement ! Connaissez-vous la chanson « El condor Pasa » de Simon & Garfunkel? Et bien il n’y a qu’au refrain pendant les flûtes de pans très aiguë que j’essayais de m’endormir, c’était seulement sur ces notes que je n’entendais pas les ronflements.

Notre dernier jour à Québec, nous décidons d’aller au marché du port et faire la traversée jusqu’à Levis, petit village escarpé en face de Québec. La mauvaise nuit se fait sentir. Nous sommes fatiguées et ronchons. On vide nos sacs avec Romane sur nos questions existentielles, on se rassure et on profite du soleil. C’est soulagées et rouges ( ok, je reconnais, surtout moi), que nous visitons la magnifique ville basse. Je tombe sur le sosie de Ragnar Lothbrock dans un bar, il ne serait pas serveur, j’aurais juré que c’était l’acteur.

jour 11 20/09/2015

Nous prenons le bus vers 9h15 pour un voyage de 4h vers Tadoussac. La route est… magnifique pour changer. Les conifères et les arbres aux feuilles légèrement jaunissantes mais encore bien vertes en majorité représentent une masse végétale à perte de vue. Plus nous avançons, plus le paysage est vallonné. Sur la droite, le Saint Laurent s’élargie et les lumières entre cumulus blanc et gris se reflètent sur les eaux frémissantes. Impression d’infini. Je suis dans les photos, dans les films, dans mes rêves sauvages. Je m’évade. J’alterne travail (et commence enfin à assimiler certaines notions de grammaire!) et détente en musique à contempler ce merveilleux paysage.

Arrivée à Tadoussac.

C’est un petit village où il n’y a que deux rues principales et des petites maisons colorées, joliment décorées et des boutiques de sculptures. Un petit quart d’heure de marche avec nos sac à dos, la vue de l’eau bleue profond et les fjords escarpés. Le ciel est bleu intense lui aussi, sans nuage et le vent rafraîchi l’atmosphère, juste ce qu’il faut. Rien à voir avec le climat étouffant de Québec city. Sourires et euphorie.

L’auberge n’en a pas l’air. Elle n’est même pas signalée. Nous sommes accueillie par un baroudeur aux cheveux longs et grisonnants qui nous renvoie vers la bénévole qui s’occupe de l’accueil. Le sosie de Charlotte Gainsbourg. L’auberge est grande ! D’un côté, il y a un bar, une grande terrasse. De l’autre, une pièce à vivre avec des fresques murales, des canapés aux vieux motifs. Le siège  » client » du bureau d’accueil n’est autre que la grande marche de l’imposant escalier en bois qui mène aux chambres.

Dans le salon, un un arbre est intégré dans la pièce à vivre. Le cadre est plutôt sympa. Les gens sont tous hauts en couleur avec de fortes personnalités, des looks bien tranchés. De la gentillesse et de la bonne humeur. J’aime.

Nous sommes à la fois heureuse et appréhendons le repas en commun, presque « bourgeoises » en jogging dans ce décor décalé.

Petite régression

3 réflexions sur “Canada 6 – Québec et arrivée à Tadoussac , El condor Pasa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s