Moblesse et Noblesse

Jouer avec les sons, les ressemblances, les homonymes et les mots déliés. Jouer avec les émotions à travers les mots. Dire l’universel. Laisser place aux interprétations. Première version de Moblesse et Noblesse.

Moblesse et Noblesse sont jumelles

Impossible à savoir de celle

Qui ira du chant ou au champ

Fera sans blanc ou bien semblant

Moblesse et Noblesse, leurs parents

La mère amer devant la mer

Et tout comme le père s’y perd

L’une est fidèle à la lune

L’autre est l’hôte si commune

Des rires mous, des rires de poux

Ivre de vivre à en pourrir

Ivre de livres à en mourir

Moblesse et Noblesse sont murmures

Entre les murs, les moindres fissures

Elles sont de jeunes filles bien sûres

Et cela, bien avant l’âge mûr

Les idées de moblesse fusent

Muse, noblesse s’usent, moblesse m’usent

Le nombre d’essais devient décès

Moblesse veut me faire céder

Noblesse veut nous faire s’aider

Un pas de sécurité à sérénité

La clé des arts donne la clarté

attend à temps, l’instant T

Au cœur de la baleine

Le sang qui bas dans ton aine

Noblesse, reine souveraine

Moblesse, peur souterraine

Un pas d’un M à la N

Lorsque les mots blessent, point de noblesse

Mais si mensonge même en songe no bless

Équilibre pour être libre

Dédicace Maureen, merci pour le d’essai à décès 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s